Izumi HIROTA

  Exposition Photographies et Kakémono

Du 30 novembre au 11 décembre 2021

vernissage: le jeudi 2 décembre 2021 de 18h à 20h30

 

Izumi HIROTA

Né à Tokyo en 1969, il réalise à l’âge de deux ans sa première photographie de train avec l’aide de son père.
En 2003, il décide de se dédier entièrement à l’activité de photographe professionnel.

Tout en voyageant le monde à la recherche de paysages, il est en charge du développement, du conseil technique et de la promotion pour les fabricants de caméras et les équipementiers, et présente ses ouvrages à travers des éditions et des expositions aussi bien au Japon qu’à l’étranger.

 

expo HIROTA nov.
Mai / Préfecture de Yamagata / Yamagata Shinkansen
©️Izumi HIROTA

 

expo HIROTA nov.
Février / Hokkaido / Ligne Principale Senmo
©️Izumi HIROTA

 

expo HIROTA nov.
Octobre / Préfecture de Shizuoka /
Oigawa Rail Way
© Izumi HIROTA

 

 

Durant mon enfance, de nouvelles voitures sortaient presque chaque année, et sur le chemin de l’école, je les admirais en me disant « un jour, quand je serai grand, je les essaierai toutes ! »

Aussi sur les réseaux ferroviaires, j’aimais voir passer ces wagons très attrayants qui sillonnaient dans tout le Japon. Rien que de feuilleter le livre des indicateurs,  cela me fascinait ! Pendant ma jeunesse, sans permis de conduire, je poursuivais mon voyage virtuel.

Une fois devenu adulte, mon envie de voyager ne s’est jamais calmée. Au contraire, ma passion d’explorer le monde s’agrandissait. Ainsi, j’ai commencé à prendre des photos en voyageant dans divers endroits du Japon et à l’étranger. Que ce soit avion, train, bateau, chaque véhicule possède son charme particulier, et représentait pour moi un sujet à photographier. Je continuais ainsi à voyager avec toujours autant de joie.

Je pensais que cela durerait pour toujours.

Mais en 2019, nous sommes frappés par la pandémie du Covid -19.

Voyager, comme nous l’avons toujours fait, ne peut plus être considéré comme acquis. 

Heureusement, j’ai pu passer mon temps sans être infecté par le virus. 

Puis un jour, en Mai 2020, dès le lendemain du levé de l’état d’urgence sanitaire au Japon, j’ai décidé de passer un examen médical, car je ne me sentais pas très en forme depuis un moment.

Et là, on m’a diagnostiqué un cancer très avancé. J’avoue, j’ai été très choqué par cette soudaine condamnation.  Cependant, je n’ai pas eu une once de regret sur ma vie, car j’ai toujours fait ce que j’aime et j’ai été passionné, épanoui par mes activités de photographe. C’était une bonne occasion de commencer à réfléchir sérieusement à la manière de terminer, compléter mes travaux photographiques.

En Juin 2020, lorsque je commençais à peine à faire face à cette terrible maladie, on m’a proposé d’organiser mon exposition à Paris pour Décembre 2021.

Je n’ai pu dire que OUI,

Immédiatement, j’en ai parlé à mon médecin spécialiste et ce dernier restait sans voix… J’ai ainsi réalisé que je n’aurais peut – être pas le temps de vivre plus d’un an et demi. Pourtant, j’étais très déterminé et j’avais décidé, quoiqu’il arrive, je ferai cette exposition.

Aujourd’hui, je suis encore en vie.

Je suis très reconnaissant d’avoir cette opportunité de pouvoir présenter mes photographies à Paris. Pour cette exposition, je souhaiterais vous présenter des trains qui parcourent divers paysages et saisons du Japon. Le plus grand attrait de la photographie ferroviaire est que nous pouvons redessiner, recadrer librement la forme du sujet ainsi que son paysage.

Aujourd’hui, je ne suis pas encore arrivé au bout de mes forces.

Je continue à mettre en œuvre des projets d’expositions, non seulement à l’étranger mais aussi dans différentes régions du Japon, telles que Chiba, Yamagata ou Iwate, et souhaiterais montrer tous mes travaux de différentes périodes.

Puis, sans doute un jour, une fois cette pandémie éradiquée, je recommencerai mon voyage pour reprendre des photos.

Oui, mon enthousiasme est toujours intact, tant que je suis encore en vie.

 

Izumi HIROTA

21 Septembre 2021